Tatouage
Publié le - 4293 clics -

Les professionnels préjugés contre les tatouages

Imaginez: Une femme marche dans une entrevue d'emploi en entreprise et ses bras sont couverts de tatouages. Maintenant, imaginez une autre femme sans tatouages, mais plutôt, avec des implants mammaires dans la même interview. Elles sont également qualifiées pour le poste, qui est plus susceptible de faire le travail?

 


 

J'ai demandé à plusieurs personnes à cette question, et la plupart semblent pencher vers la femme avec des implants mammaires. Ce qui me dérange, non pas parce que j'ai un manchon de tatouage ou des implants mammaires, mais plutôt en raison des stéréotypes associés aux différentes formes d'auto-modification.

Les gens se teignent les cheveux parce qu'ils veulent un look différent. Certains s’injecte des fluides avec des aiguilles dans leur front pour débarrasser leur peau pleine des rides. D'autres ont leurs lèvres, le nez et les visages entiers reconstruits. Alors, pourquoi est-ce que d'autres formes d'auto-altération sont acceptées, et peut-être même encouragé, tandis que les tatouages sont encore largement considérés comme sans valeur ou lié à un gang?

Peut-être le stéréotype provient de l'encre d'anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale; leurs tatouages représentaient leurs rangs. Il pourrait être parce qu'il ya un pourcentage plus élevé de tatouages parmi les détenus (environ 66 pour cent des détenus ont des tatouages). Ou peut-être percolé de la simple idée que seul un fou aurait volontiers de fondre l'encre indélébile dans leur vieillissement de la peau.

Mais, si vous pensez à ce sujet, les gens qui donnent et reçoivent des tatouages croient généralement que sa conception est une forme d'art. Ainsi, si leur rendement au travail est le même, pourquoi on ne continue pas à étouffer cette forme d'expression de soi?

Ne vous méprenez pas; il est compréhensible si l'employeur est influencé lors de l'embauche de quelqu'un avec un tatouage offensive et visible, car il ne faudrait pas porter des vêtements insultant pour travailler. Mais une recherche d'un sondage en 2010 suggère que 23 pour cent des Français ont un tatouage, et je dois supposer que la majorité des designs ne sont pas offensive. Alors, quel est-il de notre société qui est en corrélation avec les tatouages qui manque de professionnalisme?