Tatouage

Histoire et origines du tatouage

Le tatouage se définit comme des motifs ou des dessins qu’on met sur la peau et ce, pour plusieurs objectifs. Cela peut être décoratif, mais peut avoir aussi plusieurs significations religieuses, sociales et culturelles. Généralement, il existe deux types de tatouages : les tatouages éphémères qui sont de simples dessins qu’on peut effacer au bout d’un certain temps, et les tatouages définitifs qui consistent à intégrer les dessins dans la peau. Le tatouage comporte plusieurs symboliques et ce, depuis la nuit des temps. Son histoire, ainsi que les techniques varient selon les régions et les années, et actuellement, on peut même dire que c’est une sorte de modification corporelle. Le tatouage permanent ou définitif est le plus pratiqué, consistant à injecter des encres dans la peau à l’aide des aiguilles. Ainsi, il existe plusieurs techniques car les zones du corps, particulièrement les peaux ne sont pas les mêmes. Existant dans plusieurs civilisations et ce, depuis des millénaires, le tatouage subsiste pour des raisons esthétiques, voire des rites pour certains peuples.

Une pratique riche en histoire

Selon les sources anciennes, le tatouage est dédié à marquer les esclaves et les bêtes, de même que la scarification. Le tatouage moderne a trouvé sa source en Antiquité, particulièrement dans plusieurs pays asiatiques et surtout dans le pacifique. Etymologiquement, le mot tatouage désigne frapper, dessiner ou marquer dans la peau des dessins pour que l’esprit puissent habiter le corps de manière permanente. Ce sens varie selon les régions et les pratiques, et actuellement, il a bien changé. Côté techniques, on applique un dessin ou une calligraphie tatouage avant d’injecter l’encre et c’est la pratique la plus répandue en ce moment. On peut dire que le mot tatouage que nous utilisons actuellement vient de la Tahiti, et le sens n’a pas changé jusqu’à aujourd’hui, particulièrement chez les pays et régions qui utilisent les langues polynésiennes. Au Japon, le tatouage est pratiqué à la main, et habituellement il sert à se distinguer de divers castes ou groupes sociales avec plusieurs symboliques comme le tatouage dragon. En Nouvelle-Zélande, les symboles maori servent à distinguer les rangs sociaux qu’on montre à travers les tatouages. Historiquement, le tatouage a été attesté dès le néolithique, non seulement pour son symbolisme, mais aussi pour son pouvoir thérapeutique chez les peuples eurasiens d’antan. On a aussi constaté cette pratique dans l’Egypte Antique chez des momies qui sont encore conservées aujourd’hui, avec des motifs simples mais expressifs comme le tatouage ecriture ou avec des symboles hiéroglyphiques et ce, entre 3500 à 3000 ans avant notre ère. En Chine et les régions aux alentours, la pratique du tatouage est millénaire, tandis qu’en Europe, c’est aux alentours du V ème siècle avant notre ère que cette pratique a été la plus répandue. On peut dire que presque toutes les régions du globe ont leurs traditions en matière de tatouage et ce, pour diverses raisons. Toutefois, la majorité des religions abrahamiques interdit cette pratique, car elle est dédiée pour marquer les esclaves et les bêtes, ce qui est aussi le cas dans l’Empire Romain. Le tatouage moderne a été redécouvert par les européens lors des expéditions dans le pacifique, et à partir du 18ème siècle, cette pratique commence à avoir sa place en Europe.

Comprendre l’origine et les évolutions des tatouages

Le tatouage a pour origine de se distinguer des autres sur le plan militaire, social, religieux, tribal, mais aussi pour marquer les prisonniers. Le marquage est indélébile, et le tatouage homme sert parfois à montrer la force et l’union avec les esprits et les dieux. Actuellement, c’est devenu un phénomène de mode afin de se démarquer des autres, alors que dans les temps anciens, chaque symbole et marquage ont des objectifs définis. C’est dans les années 90 que le tatouage a connu un certain boom. Selon les sociologues, il sert à s’identifier, voire à se rebeller de la société tout en prenant tout ou une partie de ses significations originelles. Le tatouage maori devient à la mode chez les sportifs, les musiciens et les artistes. Les femmes préfèrent les motifs discrets comme le tatouage nœud, ainsi que d’autres motifs pour attirer le sexe opposé, mais aussi de marquer une époque importante de sa vie. Généralement, le tatouage actuel sert à provoquer, à s’identifier, à compenser un certain manque, mais aussi à s’embellir tout en revendiquant une certaine originalité. Pour marquer un évènement personnel important, certaines personnes optent même pour le tatouage phrase indélébile. Le sens du tatouage originel commence à perdre tout son sens, car de nos jours, c’est devenu un phénomène de mode ou des symboliques afin de différencier un groupe. C’est notamment le cas des mafias russes, des Yakuzas japonais, les cartels mexicains et d’autres pays d’Amérique Latine. Il est omniprésent dans l’univers carcéral avec des symboliques biens précis, définissant les meurtres et les crimes commis.

Comment faire un tatouage ?

Dans les temps anciens, le tatouage se pratique avec des aiguilles et du charbon de bois en tant que pigment. L’utilisation des encres apparait en Chine, mais les méthodes de tatouages sont encore traditionnelles dans la majorité des pays asiatiques comme le tatouage polynésien. Actuellement, il y a des machines spécialisées afin de pouvoir reproduire les dessins les plus complexes. Que ce soit de formes géométriques ou des dessins d’animaux comme un tatouage requin ou un tatouage tortue, tout est désormais possible. De nos jours, les tatoueurs professionnels disposent une multitude de pigments et de solvants. Il est même possible de s’entrainer à faire des tatouages sur la peau des animaux pour ne pas rater certains dessins complexes. Face aux évolutions de la technologie et aux nouvelles techniques, il est même possible de se faire tatouer avec des encres spécifiques qui brillent dans le noir, ainsi que d’avoir des tatouages en 3D ce qui est très tendance de nos jours.

Bref, le tatouage est un phénomène de mode qui consiste à apposer un dessin ou un motif permanent sous la peau. Les raisons sont diverses, mais mal exécuté, le tatouage peut comporter des risques sanitaire ou des dessins qui ne sont pas conformes à nos attentes. Désormais, on peut bien les corriger, voire les effacer via laser. Plus important encore, il faut une hygiène irréprochable et un choix drastiques des produits avant de vous faire tatouer.

A lire aussi sur Tatouage

  1. 04 Déc. 2015Tatouages polynesiens modele tattoo en photo254334 clics
  2. 12 Juin 2014Les choses vous devez Savoir avant que vous ve vous fassiez tatouer14688 clics
  3. 11 Juin 2014Les professionnels préjugés contre les tatouages10766 clics
  4. 11 Janv. 2014Les filles sexy avec des tatouages20000 clics
  5. 10 Nov. 2013Combien coute un tatouage ?19638 clics
  6. 26 Sept. 2013Pourquoi se faire un tatouage ?13226 clics
  7. 12 Sept. 2013Comment choisir son tatouage20187 clics
  8. 05 Août 2013Le tatouage un rite de passage18543 clics
  9. 26 Mars 2013L'histoire du tatouage polynésien20366 clics
  10. 26 Mars 2013Photos de tattoo polynesien25264 clics